Tarte au fromage blanc

Il y a une recette que tout le monde ou presque me demande, c’est celle de la tarte au fromage blanc. Elle doit être bonne parce que lorsque j’en fais, c’est à qui attrapera le plat en premier!!

C’est une recette que je tiens de ma grand-mère. Vraiment à la portée de tous, je vous conseille de la faire la veille pour le lendemain, elle est bien meilleure.

Avant de partager la recette, je tiens à préciser que les quantités sont « à peu près ». Transmise « sur le tas », je la fais à l’œil, comme ma grand-mère. J’imagine déjà certain(e)s d’entre vous lever les yeux aux ciel! N’empêche, essayez, vous verrez que c’est bon!

Ingrédients:

– 1 pâte brisée

– 1 citron non traité

– 4 gros œufs, ou 5 petits

– environ 500g de fromage blanc

– 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse

– 1/2 verre de sucre en poudre

– 1/2 verre de farine

– 1 sachet de sucre vanillé

Comment on fait:

On fouette ensemble le fromage blanc et la crème fraîche. On ajoute les jaunes d’œufs, le sucre, le sucre vanillé, le zeste et le jus du citron, la farine, en mélangeant bien entre chaque ingrédient. On monte les blancs en neige avec une pincée de sel, on les ajoute au mélange au fromage blanc.

Dans un plat à manqué, étaler la pâte brisée. Vous pouvez la faire précuire à blanc avec des haricots secs pendant 15 minutes à 180°C. Je ne le fais pas à chaque fois.

tarte au fromage blanc avant cuisson

tarte au fromage blanc avant cuisson

On met le mélange au fromage blanc sur  la pâte, on lisse le dessus à la spatule et on enfourne à four chaud à 180°C. Pensez à baisser votre grille: en effet, votre tarte va gonfler, puis retomber en refroidissant.

Surveillez la cuisson: la tarte doit être dorée.

tarte au fromage blanc

tarte au fromage blanc

Laissez refroidir. Dégustez le lendemain!

A vous de jouer, régalez-vous!

Je serai ravie, si vous vous lancez, de connaître vos impressions et pourquoi pas voir des photos! N’hésitez pas à venir les partager ici!
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Le premier sang (Sire Cédric)

Cinquième roman de Sire Cédric, Le premier sang nous plonge une nouvelle fois dans un univers fantastique où Eva Svarta et Alexandre Vauvert vont se retrouver face à des évènements parfois insoutenables. Il a été publié en mars 2012 par Le Pré aux clercs.

Le premier sang Sire Cédric France Loisirs 2013

Le premier sang
Sire Cédric
France Loisirs
2013

Quatrième de couverture:

Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.

Qu’est-ce qui les fait resurgir? Sommes-nous capables de les surmonter?

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par son désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie? Hallucination ou réalité?

Ce que j’en pense:

Ayant découvert l’univers assez addictif de Sire Cédric avec De Fièvre et de Sang (dont ce roman est la suite, mais chaque opus peut être lu séparément), c’est presque avec impatience que j’ai ouvert ce livre. Dans quelle histoire macabre allait-il embarquer ses personnages, Eva Svärta et Alexandre Vauvert, cette fois-ci? Je n’ai pas été déçue! Dès le départ, ça saigne et on en redemande! Alors on tombe sur une découverte sinistre dans un appartement HLM, faisant écho à des faits divers sordides, qui a été pour moi comme un coup de poing à l’estomac, me prenant aux tripes. Et comme Eva, impossible de lâcher le morceau (ici le roman), avant de découvrir pourquoi une telle chose a été commise.

On en apprend davantage sur Eva, la flic albinos, obsédée par le crime de sa mère et sa soeur. Bien qu’elle tente de donner l’apparence de quelqu’un de solide, c’est une femme terriblement meurtrie par son passé qui la hante sans cesse. Se lançant à corps perdu dans son boulot, elle essaie d’échapper aux fantômes qui la visitent tout en cherchant des indices sur le monstre qui lui a enlevé sa jumelle sous ses yeux. Bon, j’avoue que sa découverte ou plutôt sa prise de conscience concernant ce meurtrier n’était pas un scoop pour moi, et je pense pour pas mal d’autres lecteurs également. Les indices sont suffisamment clairs pour savoir de qui il s’agit dans De Fièvre et de Sang.

On fait connaissance avec l’ex-femme d’Alexandre Vauvert, découvrant ainsi un peu du passé de ce policier. J’aime beaucoup ce commandant un peu ours. Peut-être pour son côté nounours protecteur, justement.

Pour résumer, je dirai que ce roman est vraiment un concentré d’angoisse, de violence, de sang mais pas seulement. Les personnages ont une psychologie complexe, et bien qu’il y ait du fantastique, Sire Cédric écrit de telle manière que l’on pourrait croire que tout est possible. Une lecture à prévoir si vous n’avez pas de rendez-vous: vous risqueriez de les louper tant vous serez happé par ses pages! D’ailleurs, je me pose cette question (et je ne dois pas être la seule) et la pose également à l’auteur (même si je doute qu’il me réponde!): personne n’a parlé d’adapter ces romans au cinéma?? Parce qu’il me semble qu’il y a matière à faire quelque chose de vraiment énorme!

le premier sang

Titre: Le premier Sang

Auteur: Sire Cédric

Première publication: Mars 2012 (Le Pré aux Clercs)

Disponible en numérique

Vous pouvez retrouver toute l’actualité de l’auteur sur son site , sur sa page Facebook ou sur son compte Twitter.

Cette lecture compte dans pour le challenge ABC 2013 et le challenge 13 auteurs en 2013.

challenge abc 2013

 challenge 13 auteurs 2013
Rendez-vous sur Hellocoton !