Billie (Anna Gavalda)

Billie est le sixième roman « pour adulte » d’Anna Gavalda, publié chez Le Dilettante et paru le 2 octobre 2013, et fait donc partie du flot de parutions de ce que l’on appelle Rentrée Littéraire.

Billie Anna Gavalda Le Dilettante Octobre 2013

Billie
Anna Gavalda
Le Dilettante
Octobre 2013

Présentation de l’auteur: 

Billie, ma Billie, cette princesse à l’enfance fracassée qui se fraye un chemin dans la vie avec un fusil de chasse dans une main et On ne badine pas avec l’amour dans l’autre, est la plus jolie chose qui me soit arrivée depuis que j’écris. A.G.

Ce que j’en pense:

Qui est Billie? La narratrice de ce récit. Issue d’une famille défavorisée, abandonnée par sa mère alors qu’elle n’avait qu’un an, elle a vécu dans une caravane avec son père, sa belle-mère et tous leurs rejetons. Enfance difficile en milieu rural avec violence domestique et alcoolisme .

Que nous raconte-t-elle? Alors qu’avec son copain Franck, blessés tous les deux, ils sont dans une sorte de crevasse dans le Parc des Cévennes, elle nous fait le récit de leur rencontre grâce à la pièce de théâtre On ne badine pas avec l’amour, de ce que celle-ci à changer pour elle, de leur parcours, à l’un comme à l’autre, plutôt chaotique. Ils parviennent à affronter la vie de front lorsqu’ils sont ensemble, se donnant du courage l’un à l’autre.

Je n’avais jamais lu de roman d’Anna Gavalda, et celui-ci, écrit avec le phrasé d’une personne ayant arrêté l’école en quatrième, est un peu bizarre à mon goût. Billie qui s’adresse à une étoile, c’est plutôt tordu, surtout que son pote est juste à côté! D’accord, il est inconscient, mais quand même! Et puis, par moment, j’ai eu l’impression qu’elle n’était pas super clean, la Billie! Elle n’aurait pas pris un petit cacheton qui fait planer, des fois?? Vous allez me dire que c’est parce qu’elle n’a pas le vocabulaire pour arriver à exprimer vraiment ce qu’elle ressent. Mouais, peut-être. Je ne suis pas vraiment convaincue…

Et puis le portrait de la pauvre fille issue de la France d’en bas qui se prostitue plus ou moins pour survivre, de son copain qui se découvre homosexuel mais qui fait tout pour le cacher à son père complètement déjanté et à sa mère qui de toute façon ne voit rien tant elle est assommée par les anti-dépresseurs, ben désolée, mais ça ne prend pas avec moi! Je ne dis pas que cela n’existe pas, parce que malheureusement, cela existe. C’est juste que quand on vient d’en bas, qu’on habite à la campagne, qu’on a connu la famille recomposée de tous les côtés (père, mère, même des « pièces rapportées » par les beaux-pères!!),les humiliations, la crasse, le froid, la faim, on peut s’en sortir et devenir quelqu’un de respectable par d’autres moyens, et JE SAIS de quoi je parle! Alors à Billie qui pleurniche parce sa vie a été dure, j’ai envie de lui dire: « Ben non, ce n’est pas beau ce que tu as vécu! Mais si tu veux avancer, arrête de regarder derrière! ».

Et puis, désolée de dire cela, mais je n’ai pas compris où voulez nous mener l’auteur. Bien sûr, ça fait très conte du vilain petit canard revisité, mais franchement où est l’intérêt? Inspirer de la pitié?? La pitié ne sert à rien! Admirer l’envie de s’en sortir de ce personnage, son courage?? Bof! Oui, c’est moche une vie comme ça. Malheureusement, cela a toujours existé et cela existera toujours. Il y a ceux qui s’en sortent et ceux qui ne s’en sortent pas. Ceux qui veulent s’en sortir et ceux qui ne veulent pas.  Ce n’est pas en écrivant dessus que cela fera changer les choses.

Autre chose, encore. À la cambrousse, il n’y a pas que des jeunes qui arrêtent l’école à 14 ans, des filles qui monnaient leurs « services » et des homosexuels. Avoir placé l’enfance de Billie et Franck en milieu rural était peut-être un choix tout à fait anodin de la part de l’auteur. Mais je suis sûre que c’est bien pire en milieu urbain, où chacun ignore son voisin, marche sur le SDF qui a trouvé refuge dans un hall d’immeuble, où chacun baisse la tête et observe ses pieds pour ne pas les poser sur quelque chose de sale, genre une crotte de chien ou un papier d’emballage, où tout est précieux pour chacun des habitants alors que tout y est gris et triste. Ben quoi? Oui, j’aime la campagne où chaque saison est un nouveau tableau, où le parfum des fleurs côtoie celui des bouses de vaches, où tout le monde se connait, se dit bonjour et demande des nouvelles de toute la famille alors que chacun habite à plusieurs kilomètres l’un de l’autre, où demander de l’aide n’est pas une honte mais un mode de vie. Mais là, je m’éloigne beaucoup de notre point de départ.

Pour faire court, je dirai que ce roman est une belle histoire d’amour-amitié, qui montre qu’à deux c’est mieux pour affronter la vie (alors que tout seul, on peut y arriver aussi), mais que je ne suis tout simplement pas le bon public. L’auteur n’a pas réussi à m’atteindre. Les personnages qui s’épanchent sur leur passé en pleurnichant, désolée, ce n’est pas trop mon truc! Mais si vous aimez les histoires un peu témoignage plein de bons sentiments, que vous avez le cœur un peu guimauve,  ce roman est pour vous. Et si vous voulez savoir pourquoi il y a un petit âne sur la couverture, ne perdez pas patience à la lecture, vous le saurez (vers la fin!).

Billie Anna Gavalda Le Dilettante Octobre 2013

Titre: Billie

Auteur: Anna Gavalda

Éditeur: Le Dilettante

Date de Parution: Octobre 2013

Disponible en numérique

 

 

Cette lecture compte pour le Challenge ABC du forum club de lecture

challenge abc 2013
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réponses à “Billie (Anna Gavalda)

  1. Le livre ne m’inspirait pas mais là encore moins… je suis un peu comme toi, malgré la vie difficile que chacun peut avoir, je ne suis pas pour les pleurnicheries mais plutôt pour l’espoir et la combattivité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s