Les Hauts de Hurle-Vent

Les Hauts de Hurle-Vent, publié en 1847 sous le pseudonyme d’Ellis Bell, est l’unique roman d’Emily Brontë.

bronte_les-hauts-de-hurlevent1

Quatrième de couverture:

Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord. Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Mr. Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff. Mais ses enfants l’ont méprisé. Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, il prépare une vengeance diabolique. Il s’approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage. La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu’au jour où la fille de Catherine aimera à son tour un être misérable et frustre. Ce roman anglais, le plus célèbre du XIXème siècle à nos jours, a été écrit par une jeune fille qui vivait avec ses soeurs au milieu des landes de bruyère. Elle ne connut jamais cette passion violente ni cette haine destructrice. Elle imagina tout, même le fantôme de la femme aimée revenant tourmenter l’orgueilleux qui l’a tuée.

Ce que j’en pense: 

J’ai découvert ce roman il y a des années au collège et la lecture commune organisée par le forum Club de Lecture m’a donné envie de sortir le livre de ma bibliothèque.

Ce roman est un véritable chef-d’oeuvre de la littérature anglaise. On pourrait croire au premier abord qu’il s’agit du récit ennuyeux de la vie d’une famille campagnarde anglaise, il n’en est rien!

Bien que le décor soit limité principalement aux Hauts et à Thrushcross Grange (il y a aussi le cimetière et les chemins qui vont des uns aux autres), constituant ainsi une sorte de huis-clos, on ne s’ennuie pas. Car ici, tout est violence, vengeance et mort. Violence des sentiments, puisque l’amour est dévastateur et meurtrier tout autant que la haine. Ainsi Heathcliff, amoureux au point d’en tuer sa bien-aimée, se venge de façon vicieuse et cruelle, répandant sa haine durant des années, tuant ses « proches » – bien que personne ne soit vraiment proche de lui – en les intimidant physiquement mais aussi psychologiquement. Ce personnage, sombre d’apparence et d’âme, sème la terreur et le désespoir partout où il passe, au point d’être hantée par celle qu’il aimait.

Je suis encore étonnée de voir avec quelle profondeur l’auteure a décortiqué les sentiments de ses personnages, surtout pour ce qui est des tourments amoureux, puisqu’il semble qu’elle soit restée célibataire toute sa courte vie, en tout cas je n’ai trouvé aucune source disant le contraire.C ‘est ce « melting pot » de sentiments qui me plait le plus: comment un être comme Heathcliff, foncièrement rancunier et mauvais peut être à ce point amoureux de Cathy Earnshaw? Comment celle-ci peut être aussi détestable dans son attitude envers son mari Edgar Linton? Comment Isabelle, fille de bonne famille peut-elle s’enticher de Heathcliff? Tout cela parait improbable dit comme ça et pourtant, le récit nous le rend évident!

Bien sûr, les personnages peuvent paraître, décrit ainsi, détestables et sans attrait. Pour ma part, je les ai trouvé intéressant, même dans leur méchanceté. Le décor dans lequel ils évoluent est tout aussi étonnant: la lande est sauvage et quasi inhabitée, c’est peut-être ce qui les rend aussi peu enclin à communiquer positivement avec autrui.
Il est intéressant de voir que l’auteure a créé un cycle, comme une succession de saison: la Catherine Earnshaw du début devient Linton, sa fille Catherine Linton devient Heathcliff pour finir Earnshaw.
Une bien agréable relecture, je ne m’en lasse pas!

 bannière lc déc 2012 tradi forum club lecture

bronte_les-hauts-de-hurlevent1

Les Hauts de Hurle-Vent

Emily Brontë

Le Livre de Poche

Traduction Frédéric Delebecque

Disponible chez tous les libraires mais également ici et .

Cette lecture me permet également de progresser dans Le challenge ABC organisé par le forum Club de lecture et le challenge Autour du Monde organisé par Plume Libre

challenge autour du monde 2013 plume libre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s