Le Pain Noir

Le Pain Noir est une saga familiale écrite en quatre volumes entre 1956 et1961 dont voici les titres individuels:

Le Pain Noir

La Fabrique Du Roi

Les Drapeaux de la Ville

La Dernière Saison

Georges-Emmanuel Clancier y décrit l’histoire de sa famille maternelle et de sa grand-mère bergère illettrée.

Le Pain Noir a été récompensé en 1957 par le Grand Prix du roman de la Société des Gens de Lettres.

Quatrième de couverture:

     Dans la France du XIXème siècle, il y a les maîtres et ceux qui les servent pour une vie de misère, qu’ils soient valets, domestiques ou paysans. L’injustice règne, les enfants sont toujours plus nombreux, le nouveau venu chassant le plus ancien.

     Catherine, la cadette des Charron, famille d’honnêtes métayers dans le Limousin, peut bien se révolter du haut de ses huit ans, mais ses rêves ont tôt fait de se dissiper face à l’injustice de la société et le destin qui s’acharne sur les siens.

     En nous montrant la difficile vie de cette famille à travers les yeux d’une petite fille, l’auteur nous transporte dans cet univers où les plus honnêtes ne sont pas les plus riches. On grandit en même temps que Catherine, à la manière un peu brutale de l’époque, puisque l’éducation est toute différente: seuls ceux qui peuvent se le permettre envoient leurs enfants à l’école, et le plus souvent ce sont les garçons qui profitent de cet enseignement. Ainsi Catherine est parfois confrontée à des choses qu’elle ne comprend pas, notamment la grossesse de sa mère: c’est une voisine qui va lui faire comprendre que sa mère attend un bébé alors que toutes deux veillent une vache prête à vêler. On assiste également à un petit choc de croyance en ce qui concerne la forme de la Terre: elle est plate pour le Père, ronde pour Francet qui reçoit un enseignement auprès des Frères.

     Catherine, toute jeune et naïve, mûrit très vite cependant: contrainte de travailler pour apporter un mieux à sa famille, elle accepte son sort sans se plaindre malgré les craintes liées à son âge (la peur d’être abandonnée dans une forêt comme dans les contes). Le clan Charron est très uni et c’est ce qui fait sa force  malgré l’adversité. Il obéit à deux principes: l’honnêteté et l’entraide entre membre de la famille. Ainsi, aucun ne se laisse aller à voler ou mendier alors que la faim gronde.

     Le Pain Noir nous dresse un portrait émouvant d’une enfance contrainte à grandir plus vite qu’il ne le faudrait et confrontée à la misère, à la faim et à la mort de façon extrêmement brutale. L’enseignement se fait dans la rue, en apprenant soi-même pour gagner quatre sous afin de pouvoir manger. Les enfants sont livrés à eux-mêmes, leurs parents travaillant sans relâche pour survivre. Même si le ton peut paraître parfois léger, puisque nous voyons tout cela à travers le regard enfantin de Catherine, il n’en est pas moins saisissant. La sensation d’être Catherine nous fait ressentir ses peurs, ses chagrins, son impuissance face à un destin qui s’acharne toujours plus. On a davantage conscience ainsi des difficultés d’alors.

     Je me suis sentie redevenir petite fille à travers ce personnage attachant qu’est Catherine. A peine âgée de treize ans, sa vie est déjà très difficile. A la fin de ce volume, le lecteur la quitte dans un moment très douloureux, et j’avoue que je me demande depuis ce qu’il lui est arrivé ensuite: comment va-t-elle surmonter cette nouvelle épreuve? Sa famille va-t-elle enfin remonter la pente? Je l’espère pour elle car elle est méritante. Mais je ne le saurai qu’en lisant la suite de la saga! En tout cas, ce roman ne m’a pas laissée indifférente. Il donne une belle leçon sur l’humilité et le don de soi. Il y a de grandes chances pour que je poursuive cette saga afin de savoir quelle femme est devenue cette fillette.

Merci beaucoup aux Editions J’ai Lu pour ce partenariat!

Le pain noir

Le PainNoir

                                                         Georges-Emmanuel Clancier

Editions J’ai Lu

350 pages

Date de parution: 15/06/2011

Première publication: 1956

                       

6.0 Bouton Commandez 100-30
                                                  Sources: Wikipédia, J’ai lu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s