Raison et Sentiments (Jane Austen)

Publié en 1811 sous le titre Sense and Sensibility, ce roman est la première publication de Jane Austen.

Raison et sentiments suivi de Persuasion Jane Austen Editions France Loisirs 2011

Raison et sentiments
suivi de Persuasion
Jane Austen
Editions France Loisirs
2011

Quatrième de couverture:

XVIIIème siècle. Angleterre. À la mort de Mr Dashwood, son épouse et ses filles sont injustement destituées de l’héritage. L’aînée, Elinor, doit renoncer à son amour avec l’aristocrate Edward Ferrars, n’ayant ni le rang ni la fortune pour espérer épouser le jeune homme. Quant à Marianne, elle s’éprend du séduisant Willoughby. Toute à sa passion, elle expose son bonheur à qui veut l’entendre. Jusqu’au jour où le jeune homme disparaît mystérieusement

Ce que j’en pense:

À travers une description des mœurs de son époque, Jane Austen brosse ici une critique intéressante de la société aristocratique anglaise du XVIIIème siècle. Bien qu’il s’agisse au premier abord de l’expérimentation de chagrin d’amour pour deux sœurs que leur caractère respectif opposent,  Jane Austen nous montre également, de façon à peine voilée,  qu’il est difficile pour une fille sans fortune, bien que de rang respectable, de pouvoir bien se marier.

Ainsi, Elinor, l’aînée, jeune fille raisonnable et Marianne, qui se laisse porter par ses sentiments, vont  faire l’expérience quasi simultanée d’un chagrin d’amour. Elinor, discrète, comprend que son manque de fortune est défavorable à une union avec Edward Ferrars, sans compter sur ses fiançailles secrètes, à ce petit cachottier, dont elle découvre l’existence grâce à la fiancée elle-même!  Marianne, amoureuse de Willoughby, se laisse tant porter par ses sentiments et sa spontanéité que même le plus aveugle des personnages ne peut douter de se qu’elle ressent pour le beau jeune homme. Alors qu’elles sont invitées par Mrs Jennings (une véritable pipelette qui adore les potins, mais qui est adorable avec les deux sœurs) à passer l’hiver à Londres, Marianne va apprendre que son bel amoureux est un traître assoiffé par l’argent et Elinor va ruminer intérieurement, garder la tête haute et va couvrir sa sœur de toute son affection afin de l’aider à surmonter sa peine qui va la rendre aussi mélancolique que son amour la rendait heureuse et souriante. Mais Marianne va rapidement décider de changer d’attitude lorsqu’elle va se rendre compte de ce qu’a pu éprouver en secret Elinor.

Mais au-delà du portrait de ses deux soeurs attachantes, il est également question d’honneur, de cupidité, de remords et d’amour indéfectible. Bien sûr, tout se termine bien pour elles deux, elles finissent heureuses en ménage. Et bien que j’aurais volontiers secouer un peu Marianne pour la faire redescendre sur Terre, cette lecture fut des plus agréables. Jane Austen arrive à nous rendre avec tant de réalisme le caractère de ses personnages qu’il est assez difficile de ne pas s’attacher à certains d’entre eux, comme Mrs Jennings par exemple qui, malgré sa langue bien pendue, est une charmante personne au cœur sur la main.

Un récit à relire de temps à autre, pour arrêter le temps qui passe et plonger dans une époque où la convivialité était tout autre.

Raison et sentiments suivi de Persuasion Jane Austen Editions France Loisirs 2011

Titre: Raison et sentiments (Sense and Sensibility)

Auteur: Jane Austen

Première publication: 1811

Edition présentée: France Loisirs 2011

Traduction: Jean Privat

Disponible en numérique

Cette lecture compte pour le challenge 13 auteurs en 2013

challenge 13 auteurs 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !