Le poney rouge (John Steinbeck)

Publié la première fois en 1933, le poney rouge est un court roman de l’américain John Steinbeck. Il faudra attendre 1946 pour une traduction française par Gallimard.

 

Le poney rouge John Steinbeck Gallimard/Folio junior édition spéciale 1993

Le poney rouge
John Steinbeck
Gallimard/Folio junior édition spéciale 1993

 

 

Présentation de l’éditeur:

Jody, petit garçon rêveur et solitaire, vit dans un ranch de Californie, avec ses parents et Billy Buck, le garçon d’écurie, son ami. Sa vie est paisible, entre l’école et les travaux de la ferme. Un matin, Jody découvre dans la grange un poney rouge, un cadeau de son père. Aidé par Billy Buck, Jody entreprend de dresser Galiban, le poney. Et peu à peu arrive le moment où, pour la première fois, Jody va pouvoir monter Galiban! Mais le poney tombe malade.

Un petit garçon aux cheveux de paille, un regard timide et poli, un père sévère mais bon. Et la vie saine et rude de la ferme, un pays de grands espaces, chauffé à blanc par le soleil. Jody fait l’apprentissage de la responsabilité avec le poney qu’on lui a donné. Fort, juste et tendre. 

Par un grand romancier américain, l’histoire d’une inoubliable amitié, une aventure humaine forte et juste au cœur des fascinants paysages du Far West.

Titre conseillé par l’éditeur pour la classe de 6e, en relation avec le programme des collèges.

Ce que j’en pense:

Bien que considéré comme un roman jeunesse, ce récit ne laisse pas indifférent. Divisé en trois parties, on y découvre la vie rude de la ferme, mais il est surtout question de la mort. Triste, poignant, difficile de ne pas s’interroger quant à notre rapport avec la mort. 

Ainsi Jody est confronté à la mort de trois façons différentes à travers ce roman, chacune représentant une partie. Dans la première, la mort, triste conséquence de la maladie, l’affecte terriblement au point de le rendre violent. Cette première expérience est d’autant plus douloureuse qu’il réalise qu’une promesse ne peut pas toujours être tenue, que les adultes ne sont pas infaillibles.

La deuxième histoire de mort concerne un vieillard souhaitant revenir sur la terre qui l’a vue naître pour y mourir en paix. Une expérience plus « douce », mais qui pose la question du mourir dignement.

Enfin, dans la dernière partie, nous découvrons jusqu’où peut aller l’Homme pour tenir une promesse. Quand les choses ne vont pas comme nous le voudrions, quelle issue est encore possible?

La mort fait partie de l’apprentissage de la vie, et John Steinbeck nous livre ici un roman fort à l’écriture juste et fluide. Incontournable.

 

poney rouge

 

Titre: Le poney rouge ( The Red Pony)

Auteur: John Steinbeck

Date de première publication: 1933

Édition présentée: Gallimard Folio Junior édition spéciale 1993

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marcel Duhamel et Max Morise

Illustrations de Bernard Héron

ISBN: 2 07 033438 4

 

Lecture faite dans le cadre du Club de Lecture de VendrediLecture

Une couleur dans le titre

 
Rendez-vous sur Hellocoton !