Le talisman cathare (Jean-Luc Aubarbier)

Libraire dans le Sud-Ouest de la France, Jean-Luc Aubarbier est également l’auteur de plusieurs romans, dont Le talisman cathare.

le talisman cathare 

Quatrième de couverture:

Depuis 1209, le Languedoc est à feu et à sang. La croisade contre les Albigeois est féroce et impitoyable. Seigneur dans le Périgord, loin des combats, Bernard de Cazenac se croit à l’abri. Il n’en est rien: les troupes de Simon de Montfort sillonnent le pays pour débusquer les Cathares.

Épaulé par sa femme, Bernard n’a plus d’autre choix que de plonger à son tour dans la violence la plus sauvage. Et sur le cœur, il garde un lourd médaillon d’argent, le talisman confié par son père qui contient, scellé, le secret de sa religion…

Ce que j’en pense:

Tout ce qui concerne les cathares et ma région m’attire comme un aimant. Et comme partout, il y a du bon et du mauvais… Et là, c’est du bon!

Ici, la fiction s’appuie sur la réalité, puisque Bernard de Cazenac et sa femme Alix ont existé. On se retrouve rapidement en immersion totale dans ce court roman bien documenté. L’auteur nous rappelle que cette période fut très violente et sanglante, reflet de l’intolérance et de la peur de l’inconnu. J’ai beaucoup aimé suivre ce couple, voir avec eux que la vie peut-être agréable comme effrayante, de constater à quoi peut mener un certain fanatisme religieux. Difficile de ne pas se projeter en arrière dans le temps quand on est une enfant du pays! Et puis, le catharisme m’a toujours fascinée, allez comprendre pourquoi, alors que je ne crois absolument pas en une entité quelconque présente dans les cieux, peu importe ce qu’elle est sensée y faire d’ailleurs!…

L’écriture est agréable, l’auteur ne prend pas parti pour l’un ou l’autre camp, bien que le récit soit focalisé sur les cathares. Ainsi il montre des atrocités commises par les deux groupes religieux.

Bien qu’il s’agisse d’un énième roman sur les cathares, le fait que le tout soit vraiment bien documenté nous fait presque oublier l’histoire du talisman, nouvelle forme du trésor « perdu » du catharisme.

J’ai tout de même noté un détail qui m’a paru déplacé. En effet, on peut lire, page 70:

– Par Dieu, tu es cathare! s’écria Bernard en lâchant un abominable juron.

Hors, il me semble que les cathares n’utilisaient jamais ce terme, qui serait plutôt une désignation « moderne ». Mais comme je ne suis pas une spécialiste, je peux me tromper.

En bref, un roman court mais efficace.

le talisman cathare

Le talisman cathare

Jean-Luc Aubarbier

252 pages

Pocket

2011

Cette lecture compte pour le challenge Destination PAL de Lili Galipette

Destination PAL chez Lili Galipette

Challenge Destination PAL chez Lili Galipette

Ainsi que pour le Challenge ABC 2013 du forum Club de Lecture

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités