Le premier sang (Sire Cédric)

Cinquième roman de Sire Cédric, Le premier sang nous plonge une nouvelle fois dans un univers fantastique où Eva Svarta et Alexandre Vauvert vont se retrouver face à des évènements parfois insoutenables. Il a été publié en mars 2012 par Le Pré aux clercs.

Le premier sang Sire Cédric France Loisirs 2013

Le premier sang
Sire Cédric
France Loisirs
2013

Quatrième de couverture:

Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.

Qu’est-ce qui les fait resurgir? Sommes-nous capables de les surmonter?

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par son désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie? Hallucination ou réalité?

Ce que j’en pense:

Ayant découvert l’univers assez addictif de Sire Cédric avec De Fièvre et de Sang (dont ce roman est la suite, mais chaque opus peut être lu séparément), c’est presque avec impatience que j’ai ouvert ce livre. Dans quelle histoire macabre allait-il embarquer ses personnages, Eva Svärta et Alexandre Vauvert, cette fois-ci? Je n’ai pas été déçue! Dès le départ, ça saigne et on en redemande! Alors on tombe sur une découverte sinistre dans un appartement HLM, faisant écho à des faits divers sordides, qui a été pour moi comme un coup de poing à l’estomac, me prenant aux tripes. Et comme Eva, impossible de lâcher le morceau (ici le roman), avant de découvrir pourquoi une telle chose a été commise.

On en apprend davantage sur Eva, la flic albinos, obsédée par le crime de sa mère et sa soeur. Bien qu’elle tente de donner l’apparence de quelqu’un de solide, c’est une femme terriblement meurtrie par son passé qui la hante sans cesse. Se lançant à corps perdu dans son boulot, elle essaie d’échapper aux fantômes qui la visitent tout en cherchant des indices sur le monstre qui lui a enlevé sa jumelle sous ses yeux. Bon, j’avoue que sa découverte ou plutôt sa prise de conscience concernant ce meurtrier n’était pas un scoop pour moi, et je pense pour pas mal d’autres lecteurs également. Les indices sont suffisamment clairs pour savoir de qui il s’agit dans De Fièvre et de Sang.

On fait connaissance avec l’ex-femme d’Alexandre Vauvert, découvrant ainsi un peu du passé de ce policier. J’aime beaucoup ce commandant un peu ours. Peut-être pour son côté nounours protecteur, justement.

Pour résumer, je dirai que ce roman est vraiment un concentré d’angoisse, de violence, de sang mais pas seulement. Les personnages ont une psychologie complexe, et bien qu’il y ait du fantastique, Sire Cédric écrit de telle manière que l’on pourrait croire que tout est possible. Une lecture à prévoir si vous n’avez pas de rendez-vous: vous risqueriez de les louper tant vous serez happé par ses pages! D’ailleurs, je me pose cette question (et je ne dois pas être la seule) et la pose également à l’auteur (même si je doute qu’il me réponde!): personne n’a parlé d’adapter ces romans au cinéma?? Parce qu’il me semble qu’il y a matière à faire quelque chose de vraiment énorme!

le premier sang

Titre: Le premier Sang

Auteur: Sire Cédric

Première publication: Mars 2012 (Le Pré aux Clercs)

Disponible en numérique

Vous pouvez retrouver toute l’actualité de l’auteur sur son site , sur sa page Facebook ou sur son compte Twitter.

Cette lecture compte dans pour le challenge ABC 2013 et le challenge 13 auteurs en 2013.

challenge abc 2013

 challenge 13 auteurs 2013
Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

La théorie Gaïa ( Maxime Chattam)

La théorie Gaïa est le troisième roman s’inscrivant dans le Cycle de l’Homme et de la Vérité. Écrit par Maxime Chattam, il s’agit d’un thriller dans lequel la violence humaine et les catastrophes naturelles se déchaînent…

gaia

Quatrième de couverture:

La terre, dans un futur proche…

Les chiffres parlent d’eux-mêmes: multiplication des catastrophes naturelles, instinct de prédation en pleine recrudescence, accroissement exponentiel des tueurs en série… La planète se meurt et nous sommes son cancer.

L’Humanité est son propre virus.

Appelés d’urgence par la Commission européenne, un couple de chercheurs prend conscience du chaos qui s’annonce. Dans un monde livré aux éléments, où toute la violence de l’homme semble éclater soudain, le secret d’État se révèle explosif. Inavouable.

Survivront-ils?

Survirons-nous?

Ce que j’en pense:

Homo homini lupus est  (L’homme est un loup pour l’homme). Cette locution latine résume parfaitement La Théorie Gaïa.

C’est un thriller angoissant, dans le sens où il fait écho à la réalité. En effet, difficile de ne pas faire le rapprochement entre ce que l’auteur nous décrit et les terribles faits divers du journal télévisé: des phénomènes météo de plus en plus dévastateurs, des hommes de plus en plus violents.

Ainsi le docteur Emma De Vonck, paléoanthropologue, son mari Peter De Vonck, biologiste, et son frère Benjamin Clarin, sociologue, se retrouvent embarqués bien malgré eux pour une « urgence » de la Commission Européenne. Alors qu’Emma s’envole pour la Polynésie Française, les hommes se rendent au Pic du Midi, ignorant tout de ce qui les attend.

Pic du Midi - Claude Etchelecou

Pic du Midi – Photo: Claude Etchelecou

Menant les deux « enquêtes » en parallèle, nous passons d’un chapitre à l’autre du froid à la chaleur, des Pyrénées à Fatu Hiva, suivant ainsi les évènements qui se succèdent, faisant augmenter notre rythme cardiaque à chaque page tournée . La situation vécue par Emma est particulièrement angoissante, et le huis clos du Pic du Midi nous fait sentir comme un lion en cage.

Vu que je ne veux rien dévoiler, je vais faire court et je dirais juste que j’ai trouvé ce thriller vraiment excellent. Il touche à notre quotidien (malheureusement) en traitant de la violence des hommes, la théorie avancée est vraiment intéressante et amène à vouloir en savoir plus. Difficile de le lâcher une fois commencé tant on est tenu en haleine. Je le conseille!

gaia

La théorie Gaïa

Maxime Chattam

Pocket

Cette lecture compte pour le challenge Destination PAL de Lili Galipette

Destination PAL chez Lili Galipette

Challenge Destination PAL chez Lili Galipette

Ainsi que pour le challenge ABC et 13 auteurs en 2013 du forum Club de lecture

 

challenge 13 auteurs 2013

challenge abc 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !

La mémoire fantôme (Franck Thilliez)

La mémoire fantôme de Franck Thilliez est un thriller au rythme soutenu.

mémoire fantome 

Quatrième de couverture:

Quatre minutes. C’est le temps d’un souvenir pour Manon. Après, tout s’efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.

Dans ces conditions, pas facile pour Lucie Hennebelle, fraîchement promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d’être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume: « Pr de retour ».

S’agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique?

Lucie le pressent, la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n’a accès, pas même l’intéressée…

Ce que j’en pense:

Bien qu’ayant déjà lu un thriller abordant le thème de la mémoire défaillante (Avant d’aller dormir de S.J. Watson), je me suis plongée dans ce thriller à la française sans préjugé. J’ai été de suite happée dans une ambiance sombre et angoissante, les pages se sont tournées seules (ou presque!) tant j’étais absorbée par l’intrigue. Chaque personnage a sa part d’ombre: même le lieutenant Hennebelle cache des choses étranges dans son placard… Il y a des meurtres vraiment sordides, mais comme parfois la réalité dépasse la fiction, rien de dérangeant, sauf peut-être pour les petites natures dégoûtées pour un rien!

Je me suis prise d’affection pour Lucie Hennebelle: mère de jumelles, célibataire, un emploi plutôt prenant, des monstres dans les placards, elle connait le doute. Sa vie n’est pas simple, son passé semble bien sombre! De même que ses lectures, avec un sympathique clin d’oeil de l’auteur à l’un de ses propres titres, Conscience animale. Elle a des démons à exorciser et elle se jette à corps perdu dans son boulot pour s’y essayer.

L’intrigue est menée à une allure folle, et bien que la fin ressemble à un scenario hollywoodien tant elle est spectaculaire, c’est un roman qui se lit facilement, même si certains aspects scientifiques m’ont paru un peu indigeste (je ne suis pas vraiment une scientifique…).

Cette lecture compte pour le challenge Destination PAL de Lili Galipette

Destination PAL chez Lili Galipette

Challenge Destination PAL chez Lili Galipette

Ainsi que pour le challenge 13 auteurs à connaître en 2013 du Club de Lecture

challenge 13 auteurs 2013

Rendez-vous sur Hellocoton !